L'Île de Noirmoutier (Vendée)

L’île de Noirmoutier est une île française de l'Atlantique située dans le département de la Vendée (85). Elle est reliée au continent grâce à un pont depuis 1971. Auparavant, l'accès principal se faisait par le Gois (voir après la diaporama). Elle est constituée de 10 hameaux et de quatre communes. Sa longueur est d'approximativement 18 km, sa largeur varie de 500 mètres à 12 km et sa superficie est de 49 km².
L'île est souvent surnommée l'« île aux mimosas » pour sa douceur climatique permettant aux mimosas de pousser et d'y fleurir en hiver. Cependant de nos jours, la beauté de l'île, à cette période-là, n'est plus. Ses paysages dominants sont les marais salants (voir la carte), les dunes et les forêts de chênes verts (Bois de la Chaise au nord de l'île).

Documentation supplémentaire :

 

Division administrative : Les 4 communes que cette île abrite forme le Canton de Noirmoutier-en-l'Île et sont, en outre, regroupées en une Communauté de communes de l'île de Noirmoutier. Celles-ci sont du sud au nord : Barbâtre, La Guérinière, L'Épine, et Noirmoutier-en-l'Île (à l'est).

 

Les Sites à voir :   
Le passage du Gois ou Gôa est une chaussée submersible selon la marée, située dans la baie de Bourgneuf, où elle relie l'île de Noirmoutier (commune de Barbâtre) au continent (commune de Beauvoir-sur-Mer), dans le département français de la Vendée. Le passage est praticable en voiture lors de la basse mer et est inondé deux fois par jour à marée haute. Il existe d'autres sites de ce type, mais le caractère unique du Gois est son exceptionnelle longueur : 4,5 km. La hauteur d'eau qui le recouvre à marée haute varie de 1,30 mètre à 4 mètres, suivant le coefficient de la marée.
Le bois de la Chaize est connu pour ses bois de chênes verts et de mimosas, ainsi que de belles plages ombragées. De nombreuses villas blanchies à la chaux sont disséminées dans cette forêt.
La promenade des Souzeaux longe l'océan avec ses nombreuses criques.
La maison-phare de la Pointe des dames dans le bois de la Chaize.
Le Vieil, un des lieux-dits au nord de l'île, face à la côte, attire les touristes grâce à sa situation et aux centres de vacances qui s'y trouvent.

Les Activités :  

- Le tourisme est la principale activité économique de l'île offrant aux visiteurs un nombre important d'hébergement (hôtels, chambres d'hôtes, campings, centres de vacances,...).
√- Cependant, l'activité maritime qui reste très importante sur l'île, possède ainsi trois ports :  Celui de Noirmoutier-en-l'Île, le port traditionnel qui n'a plus aujourd'hui qu'un rôle touristique. Celui de l'Herbaudière, un port de pêche moderne en eau profonde, possédant une criée, il est le deuxième du département de la Vendée après celui des Sables-d'Olonne. C'est aussi un port de plaisance important. Celui de l'Épine, dénommé historiquement le port de Morin, était un port à échouage. D'importants travaux achevés fin 2005 en ont fait un port de plaisance.
≈- L'ostréiculture est également présente au Port de Noirmoutier et au Port du Bonhomme. La pisciculture est aussi active sur l'île : le groupe Adrien avec France Turbot.
§- L'île jouit d'un climat favorable à la production d'une variété de pommes de terre locale : la bonnotte, mais aussi de beaucoup d'autres variétés comme la sirtéma et la charlotte.
≠- L'artisanat du bâtiment, du paysage et des BTP, fort de plus de 120 entreprises, représente 300 emplois à l'année ce qui le place dans les principales activités de l'économie insulaire. Les résidences secondaires y fleurissent.
¤- Le climat de l'île a également favorisé très tôt la production de sel marin. Ainsi, dès le Vème siècle, les moines bénédictins commencèrent à transformer les marais humides en marais salants afin d'y récolter l'or blanc. Ceux-ci couvrent aujourd'hui une grande partie du territoire insulaire. Le sel et la fleur de sel y sont encore de nos jours récoltés de façon artisanale et la production atteint, les meilleures années, 1 500 tonnes de sel. On peut noter toutefois que durant les années 1980, la production de sel a été mise à mal : beaucoup de marais salants ont été abandonnés. Cependant, l'activité repart depuis une quinzaine d'années ; en effet beaucoup de jeunes sauniers se sont installés.
Depuis 1942, la coopérative des sauniers de Noirmoutier regroupe près d’une centaine d’adhérents, soit 90% des producteurs de l’île. L’avenir de cette agriculture traditionnelle et du métier de saunier est pérennisé par un contrat passé avec Aquasel, société créée en 1993 pour permettre de valoriser les efforts de tous les sauniers du groupement, répondant aussi aux besoins spécifiques de chaque client par la disponibilité de son équipe commerciale. Ce contrat garantit ainsi les prix et les volumes de production sur le long terme.


Pour plus d'informations, voici quelques sites à consulter :

   Office du tourisme : http://www.ile-noirmoutier.com/
   Site officiel : http://www.ville-noirmoutier.fr/

 

N'étant pas très loin de cette île, j'aime, de temps à autre, aller m'y ressourcer, me promener sur des parcours dont je me régale à chaque fois et aussi en découvrir d'autres ainsi que des sites côtiers.

 

Retour à "Pays de Loire"



13/05/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres